www.unemamancommelesautres.com

Article

Fixer les règles pour un retour à un comportement acceptable

 

Je pense que le mal était nécessaire. J'ai laissé la situation bien trop traînée et désormais il faut que je garde la main sur l'éducation de mon fils.

 

On est souvent fatiguées, blasées de nos enfants en fin de journée. Bien trop occupées à notre travail puis les tâches ménagères. On ne prends pas assez de temps pour remettre nos enfants à leur place d'enfant justement.

 

J'ai laissé mon fils devenir ce qu'il n'est pas vraiment : un enfant turbulent !

 

Si vous suivez régulièrement le blog, vous savez que j'ai, depuis quelques temps déjà, un soucis de comportement avec mon fils. A l'école, il tape ses camarades, se lèvent sans autorisation, discute en classe avec ses copains, réponds aux adultes et n'écoute absolument rien ! Et je pense que j'ai été trop laxiste en me disant que c'est un enfant, il n'a que 5 ans, etc ... Seulement c'est terminé !

 

La semaine dernière, le mot de la maîtresse m'a fait sortir de ma coquille de gentille maman pour devenir un vrai dragon. J'ai pris des sanctions immédiates pour faire comprendre à mon fils que je n'étais pas du tout contente (plus de tablette, d'ordinateur, TV, etc.), j'ai demandé à la maîtresse de le garder à coté d'elle en récréation avec interdiction de jouer avec ses camarades pendant le reste de la semaine. et j'ai, par la même occasion, enfin pris RDV avec elle pour un entretien.

 

Elle m'a donc dit ce que je savais déjà et confirmé ce que mon fils me disait, à savoir qu'il n'est pas le seul dans l'histoire !

 

En effet, ils sont 3. 3 enfants de 5/6 ans qui, chacun ayant pourtant des caractères différents, arrivent à faire vivre un enfer à la maîtresse.

 

Le premier est très turbulent depuis longtemps. Il agresse ses camarades depuis 2 ans, dont Romain. C'est LE garçon dont j'entendais parler TOUS les soirs : "il m'a poussé, il m'a tapé, etc". Et ma faute : j'ai dit à Romain de riposter. Il l'a fait, puissance 10, avec d'autres, au point de le faire pleurer tous les jours et que sa maman aille se plaindre à la maîtresse.

 

Le deuxième est un moqueur méchant. "Tes chaussettes c'est pour les bébés" ou du genre à donner des petits surnoms sournois aux autres "Romain c'est monsieur boudeur" 'Vic c'est Vaporub (la marque vicks)", vous voyez le genre de gamin ? Petit blondinet à lunettes, fils à maman, surprotéger des parents qui "est un ange" d'après eux, alors qu'il fait que des vacheries aux autres gamins.

 

Et puis il y a le mien. Qui suis tous les autres et qui s'emporte quand ça va pas ! Ronchon, nerveux, etc.

 

Alors oui, moi, j'ai fait en sorte que mon fils modifie son comportement. J'ai fixer des règles !

- on ne se retourne pas en classe pour discuter avec les copains,

- on évite telle ou telle personne car elles sont nocives, trouve d'autres copains.

- on ne tape pas, si la situation dérape va-t'en ! Laisse les s'énerver tous seuls

- on ne joue pas à la bagarre, c'est dangereux.

- on ne réponds pas aux grands, se sont eux qui commandent. La maîtresse c'est le patron des enfants !

- Si tout cela n'est pas respecté sous une semaine : assis vers la maîtresse pendant les récréations jusqu'à ce que ça rentre dans le cabochon

- et il reste accessoirement punis de jeux multimédia pendant 2 semaines encore.

 

Cependant, moi je mets des limites, je fixe des règles, et pour être sûre que ça se passe bien, j'ai été voir les autres parents des enfants avec qui ça ne va pas. En effet, si mon fils respecte mes règles ça va aller. Le problème c'est que si les autres viennent le chercher, ça va pas le faire.

 

Heureusement pour moi, les parents du plus dur ont été méga réceptifs, ce sont des gens bien. Un peu débordé par leurs enfants mais ils s'en sont rendus compte et essaient de changer les choses petit à petit. Quant aux parents du 3ème, je vais aller les voir, mais c'est pas gagner.

 

J'espère que ce sera mon dernier billet au sujet du comportement inopportun de mon fils. J'espère que le prochain article sera pour vous dire que tout s'améliore. Croisons les doigts, faisons confiance à nos enfants.



24/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 281 autres membres