www.unemamancommelesautres.com

Article

Ma malencontreuse rencontre avec un Zona !

 

Je ne sais pas vous mais moi quand je reçois un choc physique, le contre-coup ou les séquelles apparaissent assez longtemps après (généralement au bout de 5 jours).

 

Dans cet article ici, où je vous parlais de ma merveilleuse chute en patin à roulettes, je vous expliquais m'avoir fait relativement mal et avoir eu peur pour ma vie (non pas de la mienne en soi, mais plutôt de laisser mon fils seul).

 

Tellement peur que j'ai développé au niveau de la zone de choc, un Zona.

 

Vous allez me dire quel rapport entre la peur et le Zona ? Je vous explique : Le zona apparait quand le corps est dit "immunodéprimé" ou après un choc neurologique. Ma chute, bien qu'elle n'est pas été très spectaculaire, a tout de même était assez intense pour que j'ai du mal à me remettre du choc à la tête (2 jours à entendre des tambours) et surtout où j'ai eu vraiment très peur pour mon fils (Que se passerait-il pour lui s'il m'arrivait quelque chose de grave ?). Le tout ayant surement déclenché une situation de perturbation neurologique au point de choc (supposition)

 

Le Zona c'est quoi ?

 

C'est une éruption cutanée bénigne liée au virus de la varicelle. Ce dernier en sommeil pendant des années, peut réapparaitre en Zona dans des zones localisées suite à des évènements physiologique perturbateur (généralement des baisses de système immunitaire ou des troubles neurologiques). L'éruption cutanée ressemble à ça (je sais c'est pas beau, mais hein, faut savoir à quoi ça ressemble)

 

20150412_224341.jpg

 

Quels sont les symptômes ?

 

Cette partie est peut être unique pour chaque personne, mais si j'en suis venue à vous parler du Zona sur le blog, c'est pour vous raconter l'enfer qui a précédé la sortie des boutons (et où j'ai enfin su ce qui m'arrivait)

 

Pendant 3 nuits, à partir du lundi suivant ma chute, je n'ai pas pu m'endormir avant 1h30 du matin à cause d'atroce douleur dans l'aine. 3 nuits où 400mg d'ibuprofène n'ont même pas pu atténué la douleur. 3 nuits à marcher en rond dans la maison car il n'y avait que ça pour me soulager un minimum. 3 nuits où pendant plusieurs heures j'ai cru que l'on m'arrachait la jambe tant la douleur était forte. La dernière nuit de ce film d'horreur, j'ai même eu des crampes dans la cuisse. C'était tout simplement insupportable.

 

A l'apparition des boutons, j'ai ressentie une sensation de brûlure assez forte.

 

Depuis la sortie des boutons, ce ne sont que des démangeaisons. Assez intense, certes, mais très largement supportables vu ce que j'ai enduré auparavant.

 

Les traitements ?

 

Moi je n'en prends aucun, pas besoin, la localisation est assez peu étendue et non visuelle, donc ça passera tout seul.

Par contre, en cas de grosse poussée, il est préférable de poser une crème antibiotique, il faut veiller à ne pas avoir de surinfection des boutons.

 

Et vous, vous avez déjà eu un Zona ?



14/04/2015
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres