www.unemamancommelesautres.com

Article

Partir et évoluer, mais à quel prix ?

 

Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais je vous ai dit que mon poste actuel est voué à disparaitre d'ici 2 à 3 ans. Je m'étais bâti, au sein de ma société actuelle, un avenir florissant, me voyant déjà grimper les échelles pour arriver en tête vers 40ans. J'avais tout programmé dans mon esprit, j'étais sûre de mon coup et de mon évolution professionnelle. Tout sauf ...

 

... ce courrier de juillet 2015 qui me disait que suite à la fusion de deux entreprises, mon poste actuel aller dégager. Mon choix : être mis au placard dans un poste inférieur sans réelle possibilité d'avancement ou partir pour évoluer.

 

Seulement voilà, mon poste étant très spécifique, il est rare de trouver quelque chose qui colle à mon profil professionnel. Et dans un rayon acceptable de mon domicile, encore moins !!!!

 

Ce matin, je suis tombé sur LE poste qui est identique au mien !

Mais il est à 5h de route, à Avignon !

 

Et depuis je me pose cette question : partir ou pas ?

Si j'avais trouvé ce poste dans 2 ans, la question ne se posait pas, mais aujourd'hui, je réfléchit.

 

image1.png.jpg

 

Je vais donc poser les pour et les contre pour chacun des critères et je vous laisserai guider mon choix en me donnant votre avis.

 

 

La famille

 

Ici, j'ai ma soeur, ma mère et ma grand mère. Je les voient peu, on ne se téléphone jamais, sauf quand on a besoin les uns des autres. J'aime les savoir près de moi mais nous ne nous voyons que très peu. Alors en étant plus loin, cela changera-t-il ?! De plus 5h de route, pour un week end ça se fait bien, surtout qu'il y a le train au pied de chez ma mère.

 

De plus, il y a la famille de mon père à Avignon : deux tantes et deux cousins. Donc je ne serait pas dépaysé, je connais bien la région.

 

 

Le travail

 

J'ai une petite appréhension en ce qui concerne mon patron sur mon départ anticipé. Il compte sur moi pour mener la fusion jusqu'au bout. Mais bon, il ne me soutient pas spécialement dans mon transfert et puis lui il s'en va dans 4 ans, donc my life il s'en tape !

 

Mes collègues, bien qu'ils soient sympa, ne sont pas mes amis. Je n'aurais, nul doute, aucun problème à les laisser derrière moi.

 

Mais pourrais-je revenir ? Nous sommes un secteur sinistré en terme d'emploi ici. Les campagnes ne donnent pas beaucoup de boulot aux gens, qui comme moi, travail avec leur esprit plutôt qu'avec leurs mains. Et ça me fais peur.

 

 

Ma maison/ Mes voisins/ Ma campagne

 

C'est un sujet délicat. J'aime ma maison ! Elle est à moi, j'ai passé des heures et des heures de travaux pour en faire ce qu'elle est actuellement. Cependant, c'est une vieille bâtisse qui est loin, très loin même d'être terminée. Il y a encore quelques travaux à faire pour qu'elle soit vendable. Et la louer, non ! Je serais malade de la retrouver, comme m'a tente l'a déjà eu, complétement défoncée !!! Je n'aurais pas les moyens non plus de payer 2 loyers.

J'ai un pincement au coeur rien qu'à l'idée de la laisser là.

 

Mes voisins sont tous attachants et je ne suis pas sûre de retrouver ailleurs ce que j'ai ici. Cependant on ne décide pas d'une vie sur ces voisins, qui eux ne pensent qu'à partir d'ailleurs.

 

Mon village et ma campagne sont ce que je suis aujourd'hui. L'idée de quitter cet endroit me déchire le coeur. Ce petit village de 800 habitants et si vivant. J'ai tout sur place : école (maternelle au CM2), garderie, cantine, proximarché, boulangerie et bar. 12 ans maintenant que j'y habite. Tous le monde se connait, se dit bonjour et discute. Les associations proposent chaque semaine des soirées, des repas ou des sorties. On ne s'ennuie jamais dans notre campagne. Et puis si vous avez envie de bouger ou un coup de mou, toutes les portes sont ouvertes et accueillantes. On vous offrira un café ou une petite bière. Je ne retrouverai jamais cette ambiance ailleurs.

 

 

Mes amis

 

C'est ici que la complication est la plus dure, pour moi personnellement. Mes amis sont la famille que j'ai choisit. Je peux compter sur eux en toute circonstance et grace à eux je mène une vie sociale normale et constructive. Sans eux, j'ai peur de me noyer. Je les voient au moins deux fois par semaine. Quand l'un ne vient pas manger à la maison, c'est l'autre qui invite. Etc, etc. Il est vrai que ce n'est pas parce que l'on part que l'amitié s'en va également. Mais l'éloignement, c'est comme en amour, mets un froid dans les relations. Ne dit-on pas "loin des yeux, loin du coeur"

 

 

Mon fils

 

Je ne sais pas comment appréhender sa réaction. Il est fragile émotionnellement et tient à ses habitudes. Il a beaucoup de copains ici, et bien que je ne doute pas qu'il s'en fera d'autres, il va m'en faire baver et être triste de les quitter.

Tous ses repères dans la vie vont s'envoler. La vie ailleurs, comme dit au dessus, ne sera plus celle que l'on avait ici. Il ne pourra plus me dire : "oh ben tiens on va chez intel". Je ne sais pas si je trouverai des gens aussi ouverts que ceux d'ici.

Et son père, il a son mot à dire. Je ne peux pas déménager si loin sans penser que ça aura un impact sur lui également.

 

 

Le climat

 

Nul doute que le climat me conviendra parfaitement !!!

Ici, il pleut 5 jours par semaine, il fait froid et gris.

A Avignon, le climat est plus doux et c'est assez proche de la nature. Il y a beaucoup de Lac et de rivière qui nous conviendrons pour le promenades.

 

 

Ceci étant exposé, je suis tellement partagé. Mon coeur me dit de rester là ou je suis, mais ma tête me dit de partir. Rien ne m'empêche de postuler et de voir la suite, je ne serais peut être pas retenue. Et quand bien même, je pourrais refuser.

 

 

Pour ceux à qui c'est arrivé, pouvez-vous m'aider à faire le bon choix ?

N'hésitez-pas à me donner toutes les idées que vous pourriez avoir pour renforcer ma réflexion.



29/04/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres