www.unemamancommelesautres.com

Article

Peur de partir, par peur de ne pas revenir

 

Dans 2 jours, ça y est je serai sur le sol Américain !

 

Si l'excitation du voyage est présent depuis quelques semaines dans les conversations avec mes amis, il en est tout autre dans ma tête et mon comportement.

 

En effet : j'ai peur de ne pas revenir.

 

Je n'ai pas peur de l'avion, je l'ai déjà pris plusieurs fois. J'ai peur d'un détournement d'avion ou d'un attentat. J'ai la fragilité d'avoir encore à l'esprit ce qui s'est passé les années précédentes et j'ai vraiment peur de ne pas revoir mon fils.

 

Au boulot, j'ai viré mes documents perso de mon ordi. J'ai effacé les historiques, les cookies, les mots de pass enregistrés ...

 

j'ai rangé mes papiers, viré mes documents perso et lavé mon véhicule de service de manière à ce que tout soit carré "au cas où".

 

Ce "au cas où" qui me fait prendre conscience de mon importance dans la vie. Je suis une MAMAN et à ce titre je ne suis pas censée faire n'importe quoi !!!

 

Mon rôle dans la vie, c'est d'être exemplaire, de montrer les bonnes choses à mon fils et de l'épauler le plus longtemps possible. Ce n'est pas de laisser nos enfants seuls.

 

Je crois que nous, les Parents en général, on a pas assez conscience des dégâts que l'on peut occasionnés en disparaissant.

 

Je sais qu'il ne vaut pas penser au pire mais on peut empêcher certaines choses d'arriver, ou d'en limiter la provenance.

 

Regardons la réalité en face, une personne qui fume ou qui boit à outrance a tout de même plus de chance de contacter une maladie qu'une personne "saine".

 

Une personne qui a une condition physique respectueuse a moins de chance d'avoir une crise cardiaque qu'une personne en surpoids qui ne fait rien.

 

Une personne qui roule vite a plus de chance de mourir dans un accident de voiture qu'une personne qui respecte les limitations de vitesse.

 

Il est vrai que là je parle de ma peur de ne pas revenir à cause d'une menace extérieure et que vous allez me dire que cela n'a rien à voir avec le fait de prendre les choses à la légère. Et ben si, si je n'étais pas égoïste, je serai restée auprès de mon fils et je ne prendrai pas cet avion.

 

Donc voilà, j'espère seulement revenir ...

 



18/03/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 287 autres membres